Monday, December 5, 2011

L'éloquence de la simplicité


En une belle matinée ensoleillée, l'incroyablement éloquent commentateur de RDS passe chez Tim Hortons se chercher un café avant d'entrer au studio.   

Julie: Bienvenue chez Tim Hortons, mon nom est Julie, j'peux prendre vot` commande?

Marc: Bon matin chère adolescente au front luisant parsemé de pustules écarlates. Seriez-vous en mesure de me procurer une de vos légendaires consommations liquides stimulantes?

Julie: Euhhh, scusez pardon?

Marc: Suite à cette glorieuse aube soldée d'une délicieuse rosée matinale, j’aimerais bien pouvoir me doter de cet exquis liquide sombre, opaque et reluisant que maintes personnes au Canada et ailleurs considèrent la marque de confiance de leur début de journée.

Julie: Sori, I no spikkin the henglish Mister.

Marc: Ha ha ha ha! Julie, votre sens de l’humour dominant crée des soubresauts d’hilarité da ma panse ébahie! 

Julie: You wanting a hot tea? 

Marc: Votre présomption a raté la marque de justesse jeune demoiselle; je serais tout-de-même ravi que vous me versiez l’homologue ébène de l’infusion pourpre que vous venez tout juste de mentionner.  

Julie: (visiblement exaspérée parle dans son micro) Un gérant demandée à l'avant s'il vous plait!
 
Au même moment, Benoit Brunet, témoin de l'incident, devance son collègue au comptoir.

Benoit: Hey Hey! C'est mon pals Mark Dennis. Comment ça r`garde à matin MD?  Hey Julie! Mon amour! 

Julie: Pour toi c`matin mon Ben chéri d'amour?

Benoit: Ok Jules on`y va: trois doubes doubes pour le crew, un régulier pour Chantalou, deux bagels s`a switch pour Tremblay pis un Tim matin pour Big Ben hold the bacon ch`tau régime ok? 

Julie:  Voilà c'est prêt M'sieur Brunet. Douze et cinquante s'ou plait.

Marc: (fasciné) Morbleu!!! Comment se fait-il que cela fait déjà une demi période désastreuse que je négocie coeur et âme avec cette ingrate employée afin qu'elle me verse un... 

Benoit: (interrompant) Ton nom c`est Marc Denis hein, pas P'tit Robert... T'es vraiment bon Marco Polo. J`t' aime bein tsé même si t'as volé ma job Dennis the Snob. Des fois, dans`vie, c`est back to basics mon homme: tu gardes ton jeu simpe, ta tête haute pis ta langue...dans ta poche.

FIN

5 comments:

moeman said...

Un sot savant est sot plus qu'un sot ignorant.

Anonymous said...

Celui qui sait se taire est un homme, celui qui sait parler n'est qu'un sot

HabsFan4 said...

Ça me pique dans les fesses.

El Conkistador said...

Cela voudrait donc dire que notre DG est toute une pièce d'homme n'est-ce pas Monsieur Anon?

Supernova said...

Je comprens pas tout but I put this post in my Google translator and delicious coffee came out the other side...